Dates et heures d’entraînement

Ecrit par ANICES. Dans la section Torball

Nos équipes de torball ont repris le chemin du gymnase de terra amata pour cette nouvelle saison 2011-2012.
Depuis le 7 septembre tous les jeudis auront lieu les entrainements de l’équipe masculine de 19h30 à 22h
Depuis le 19 septembre tous les lundis auront lieu les entrainements de l’équipe féminines de 19h30 à 21h30.

Les entrainement ont lieu au gymnase Terra Amata – Port de Nice, accès par le centre scolaire.

 

L’équipement

Ecrit par ANICES. Dans la section Torball

Le torball ne peut être pratiqué en compétition officielle par des joueurs ayant une acuité visuelle supérieure à 1/10e.

<IMAGE>

Un tel sport peut aider, les non voyants, au développement de certaines qualités physiques comme l’audition, la mémoire et le toucher.

L’équipement :

  • Des lunettes opaques de protection,
  • Un maillot numéroté,
  • Des coudières,
  • Des genouillères.

Les licenciés sont classés en trois catégories, en fonction de leur vision :

  • B1 : depuis la cécité totale à la perception de la lumière, sans distinguer les contours et les formes.
  • B2 : acuité visuelle inférieure ou égale à 2/60ème et un champ visuel inférieur à 50.
  • B3 : acuité visuelle jusqu’à 6/60ème et/ou un champ visuel maximal de 200.
  • B1B2 et B3 peuvent jouer ensemble.

Cependant, depuis septembre 2005, la commission Torball a accepté d’intégrer un voyant dans l’équipe, tout en ayant, bien sur, les yeux bandés.

En loisir, tout le monde peut le pratiquer.

Le Torball : Histoire et origine

Ecrit par ANICES. Dans la section Torball

Le torball (prononcer torbal) est un sport collectif adapté aux déficients visuels.

<IMAGE>

Créé en Allemagne en 1955, dans les centres de réadaptation accueillant des bléssés de guerre, il est introduit en France en 1970 et organisé en compétitions internationales depuis 1988. Tout d’abord exclusivement réservé aux déficients visuels, la commission Torball a accepté d’intégrer un voyant dans l’équipe (tout en ayant les yeux bandés) depuis septembre 2005.

Bien que le torball soit une discipline très largement pratiquée en Europe, le goal-ball (d’origine américaine) est le sport collectif reconnu et imposé dans les « jeux paralympiques ». Il se joue avec les mêmes règles de jeu, mais sur un terrain légèrement plus grand (9x18m) et avec un ballon beaucoup plus lourd (1kg 250)

Le Torball est joué entre deux équipes de trois joueurs (deux ailiers et un avant-centre). L’objectif est de marquer le plus grand nombre de buts au cours des deux mi-temps de cinq minutes de temps effectif.

L’aire de jeu mesure 16m de long sur 7m de large ; les buts s’étendent sur chaque largeur et sont hauts de 1,30m.

<IMAGE>

Le terrain est équipé de 3 cordes à clochettes situées à 40 cm du sol. Elle tintent au passage du ballon ; elles ne doivent pas êtres touchés.

Les joueurs se déplacent à genoux dans l’aire de jeu, des tapis leur permettent un repérage tactile assez précis.
Il n’y a aucun contact entre les joueurs, chaque équipe évolue dans sa zone de jeu.

Il se pratique avec un ballon sonore de la taille d’un ballon de volley-ball (500g) contenant de la grenaille de fer.

Le principe du jeu est de prendre l’adversaire de vitesse pour marquer un but. En défense, les joueurs s’étendent au sol pour arrêter le ballon.
Une concentration est nécessaire pour entendre le ballon.

<IMAGE>

Le jeu est rapide et les arrêts souvent spectaculaires. Pour le pratiquer, il faut aussi être vif, adroit, résistant et avoir le sens du jeu.

Il existe plus de 32 équipes masculines et 10 équipes féminines en France, au total plus de 400 licenciés.

Sur le plan national sont organisés : Championnat de France structuré en division nationale féminine et masculine, Coupe de France masculine et féminine, Rencontres scolaires

Sur le plan international sont organisés : Coupe d’Europe des clubs, Championnats d’Europe, Coupe du Monde des clubs, Championnat du Monde

A.N.I.C.E.S. Tout droits réservés.