L’histoire de Louis Braille

Louis Braille, né le 4 janvier 1809 à Coupvray (près de Paris), mort le 6 janvier 1852, est l’inventeur du système d’écriture Braille pour personnes atteintes de cécité ou malvoyantes. Le père de Louis Brailleexerçait le métier de bourrelier du village, fabriquant des harnais, des sacs et des courroies de cuir.

Déjà tout petit, Louis Braille manifesta un vif intérêt pour le maniement des outils. A partir du jour où il sut marcher et dès qu’il en avait l’occasion, il se glissait dans l’atelier de son père et commençait à y jouer. Mais, un jour de sa troisième année, alors qu’il faisait des trous dans un morceau de cuir avec un outil beaucoup trop lourd et gros pour lui, celui-ci lui échappa et vola droit dans son oeil. La blessure s’infecta et s’étendant à l’oeil droit, provoqua la cécité. A cette époque, les aveugles n’étaient pas aussi bien considérés qu’aujourd’hui : certains les traitaient comme une race distincte à part entière !… Louis Braille ne suivit donc pas d’instruction, excepté les notions que lui inculquèrent ses parents. Ils savaient tous deux lire et écrire et se rendaient bien compte que le savoir du travail du cuir ne suffisait pas à un enfant pour bien vivre plus tard. Son père obtint alors, par un moyen indéterminé, l’admission de son fils à l’Institut national des jeunes aveugles, école fondée auparavant par Valentin Haüy. Dès son entrée à l’institution,Braille apparut comme un élève de premier ordre. Il réussissait dans toutes les disciplines enseignées et raflait toutes les récompenses, qu’il s’agisse de tâches manuelles ou de travaux intellectuels. Braille n’avait pas encore quinze ans qu’on lui confiait déjà certaines responsabilités d’enseignement. On lui attribua de plus en plus de fonctions de toutes natures à l’Institut. En 1821, un capitaine de l’armée, Charles Barbier de La Serre, vint exposer à l’école un système d’écriture utilisé parl’armée pour permettre aux militaires de communiquer la nuit. Ce système basé sur l’écriture en relief des sons, appelé aussisonographie, incomplet mais très novateur, intéressa Louis Braille. Il commença alors à chercher à améliorer ce système en remplaçant les sons par des lettres, en ajoutant des caractères manquants et travailla à l’élaboration de son système d’écriture. Entre 12 et 16 ans, il va mettre au point une première version du Braille. Et c’est en 1829 que sort la première édition de l’ouvrage sur sa méthode dont la version définitive sera achevée en 1837 et qui sera peu à peu reconnue et définitivement adoptée par les aveugles du monde entier en 1844. Elle est encore universellement utilisée aujourd’hui.

Comments (1)

  • lescoat

    |

    Bonsoir,
    Mes remerciements à l’attention d’ANICES pour la publication de cet article en hommage de LOUIS BRAILLE. Il y a deux ans j’ai présenté une exposition sur sa vie et sa belle invention de son domino qui permet aux déficients visuels de s’instruirent et de se cultiver.
    LUIGI

    Reply

Laisser un commentaire

A.N.I.C.E.S. Tout droits réservés.