Les machines à braille

Il existe plusieurs outils permettant d’écrire en braille. Chacun des outils qui sont mentionnés ci-dessous nécessitent l’utilisation d’un papier épaisafin que les aspérités soient bien marquées et ne réduisent pas dès qu’elles sont soumises à des pressions extérieures.

Il existe plusieurs outils permettant d’écrire en braille.

• L’outil le plus simple est formé d’une tablette munie de guides normalisés avec des lignes de six points et d’un poinçon. Le poinçon permet de déformer le papier en s’aidant du guide. Cet outil nécessite une adaptation particulière, en effet, le poinçon creuse le papier, il faut donc complètement inverser le sens d’écriture : commencer la ligne à droite (en effet miroir) pour que la personne puisse lire les bosses formés.

• La machine Perkins, sorte de machine à écrire. Composée de sept touches (une pour chaque point de la matrice de six et une pour l’espace), elle a grandement facilité l’écriture puisqu’elle évite la transcription en miroir nécessaire à la tablette décrite précédemment.

• L’embosseuse : imprimante qui transcrit le texte à l’écran en texte braille. Elle imprime donc en volume et non pas avec de l’encre.

Laisser un commentaire

A.N.I.C.E.S. Tout droits réservés.